Le marché de commercialisation des places de port attribué pour 6 millions d’euros à un grossiste en vêtements – bulletin d’information n4

Il aura probablement échappé à la grande majorité de la population qui n’a aucun yacht amarré aux Marines de Cogolin que la reprise anticipée de la gestion du port, annoncée à grands fracas de millions sonnants et trébuchants dans les coffres de la commune, a donné lieu à un appel d’offre pour la commercialisation des places de bateaux.

Passons sur les formalités légales de publicité qui ont joyeusement confondu ce qui relève de la mairie et ce qui correspond à la régie créée pour gérer le port.

Mais remarquons que les conditions de sélection donnaient un poids plus important à la rapidité de mise en place de la vente qu’à la compétence des entreprises candidates et au prix qu’elles proposaient.

Trois candidats ont remis leurs offres et c’est une entreprise de Sainte-Maxime qui a remporté le contrat pour une somme de 6 millions d »euros.

Place Publique a fait des recherches et a déjà communiqué ses résultats dans la presse : l’entreprise en question est une société unipersonnelle qui, juste quelques semaines avant l’appel d’offre avait un capital social dérisoire et était spécialisée dans la vente en gros de vêtements.

Bon c’est vrai, elle a changé opportunément ses statuts en juin 2017, pendant la période de consultation du marché.

Et, comme dans le cas de bien d’autres sociétés choisies à Cogolin, la direction de l’entreprise a changé de mains quelques jours après l’attribution du marché.

Finalement, la commune ou la régie, on ne sait plus trop, a choisi cette société qui n’avait aucune expérience ni compétence dans le domaine des ports, qui était la plus chère et proposait le moins de moyens. On comprend que son concurrent qui avait l’expérience, les compétences, les moyens et qui en plus était moins cher, ait déposé une plainte, ce que Place Publique a également fait.

Quant à la rapidité d’exécution de la commercialisation, elle a commencé dans un désordre que les propriétaires de bateaux ont vécu avec effarement.
Désordre tel que les opérations ont dû être suspendues trois semaines durant avant que les grossistes en vêtements puissent y voir un peu plus clair dans la pagaille d’une activité dont ils n’ont pas la moindre expérience. Mais, on l’a compris, il s’agissait là d’une occasion très fructueuse.

http://www.varmatin.com/vie-locale/port-des-marines-le-grand-chambardement-160081
http://www.varmatin.com/politique/m-e-lansade-les-marines-de-cogolin-rapporteront-2-millions-deuros-par-an-163155
http://www.varmatin.com/vie-locale/les-questions-que-pose-lattribution-de-la-vente-des-places-du-port-par-la-ville-de-cogolin-a-la-societe-yin-et-yang-177251
http://www.varmatin.com/justice/places-de-port-a-cogolin-une-plainte-penale-pour-favoritisme-deposee-190155

Si vous souhaitez donner votre avis sur notre association, n’hésitez pas à remplir le questionnaire suivant : http://www.placepubliquecogolin.fr/article/en-quelques-clics-repondez-au-questionnaire.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.