Rejoignez-nous sur la Place Publique.

Agora chez les grecs, Forum chez les romains, la place publique est le lieu où les habitants se retrouvent pour se rencontrer et discuter des affaires de la cité. Aujourd’hui pour nous la place publique reste cet espace de vie de la démocratie locale avec de nombreuses autres fonctions. Elle est le lieu de détente des familles où les parents peuvent faire connaissance, échanger et où les enfants peuvent jouer en toute sécurité. Si nous avons choisi le symbole de la place publique pour illustrer notre démarche, c’est parce que nous croyons que le dialogue libre et respectueux entre les cogolinois est la meilleure voie pour construire ensemble la ville de demain qu’ils veulent.

Actualités et Brèves

L’EXPOSITION « LE F.N. AU BOUT DU CRAYON » LA COORDINATION NATIONALE DES COLLECTIFS CITOYENS S’ENGAGE AU CÔTÉ DU CRAYON

lexposition-le-f-n-au-bout-du-crayon-la-coordination-nationale-des-collectifs-citoyens-sengage-au-cote-du-crayon
Plusieurs comités de vigilance nés dans les villes raflées par le parti de Marine Le Pen se sont associés au Crayon pour son projet d’exposition itinérante « Le F.N. au bout du crayon : Caricatures, dessins de presse et liberté d’expression* ». Francis José-Maria, président de Place Publique de Cogolin, l’une de ces associations citoyennes, nous livre les motivations de leur décision.

- Le Crayon : L’association citoyenne Place Publique de Cogolin que tu présides ainsi que plusieurs autres collectifs, Le Rassemblement Citoyen de Beaucaire, le Forum Républicain de Fréjus, l’Université Populaire (L’UPOP) de la Fensch à Hayange, le CRIC – Levier d’Actions Citoyennes de Mantes La Ville) affiliés à La Coordination Nationale des Collectifs Citoyens se sont associés au Crayon pour son projet d’exposition itinérante « Le F.N. au bout du crayon : Caricatures, dessins de presse et liberté d’expression »*, quelles sont les raisons qui ont motivé votre décision ?

- Francis José-Maria : On assiste dans toutes les communes F.N. à une remise en cause inquiétante de la liberté d’expression des associations, des commerçants, des écoles, des collectifs citoyens, des oppositions politiques, de la presse… L’expo du Crayon est pour nous un moyen de reconquérir un espace de liberté que le F.N. cherche à étouffer dans les communes, comme il le ferait dans le pays s’il y prenait le pouvoir.

- Le Crayon : Que redouterais-tu le plus dans le cas d’une victoire de Marine Le Pen aux prochaines élections présidentielles ?

- Francis José-Maria : La remise en cause de toutes ces libertés, bien sûr[...]


La suite de la longue interview en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.lecrayon.net/Le-blog/Actualite/L-EXPOSITION-LE-F.N.-AU-BOUT-DU-CRAYON-LA-COORDINATION-NATIONALE-DES-COLLECTIFS-CITOYENS-S-ENGAGE-AU-COTE-DU-CRAYON
Publié le : Mercredi 18 janvier 2017

Article du Canard Enchainé

article-du-canard-enchaine
Publié le : Mardi 17 janvier 2017
Images et Pdf complémentaires :
Catégories :
communicationhumourinformation

Les vœux de Place Publique aux Cogolinois pour 2017

les-v-ux-de-place-publique-aux-cogolinois-pour-2017
L’association Place Publique vous présente ses vœux de bonheur, santé et prospérité à l’aube de cette nouvelle année.

Mais en cette période trouble pour Cogolin, elle forme aussi pour vous les vœux suivants :

Que le maire Marc Etienne Lansade et son conseiller Jean-Marc Smadja arrêtent de prendre la commune pour un terrain de jeu immobilier et ne dépouillent pas ses habitants de leurs biens ;

Que la demeure Sellier ne soit pas transformée en hôtel privé et que le musée rouvre ses portes ;

Que le terrain du Yotel ne soit pas vendu à des bétonneurs, qu’il reste dans le patrimoine communal pour que ce soient les cogolinois qui décident de son devenir ;

Que le terrain de l’ancienne maison de retraite Perrin ne soit pas vendu à l’appétit immobilier des amis de Levallois Perret ;

Que le maire arrête de mener les opérations de fin de concession du port à la hussarde et dans la plus grande improvisation ;

Que l’incompétence et l’affairisme du maire n’entrainent pas la commune dans un désastre financier ;

Que tous les Cogolinois, de toutes les générations et de toutes les origines, se retrouvent ensemble pour dialoguer et décider de leur avenir.
Publié le : Mardi 3 janvier 2017

Lettre à Wolfgang

lettre-a-wolfgang
Mon cher Wolfgang,
Comme tous les ans je m’apprêtais à t’écrire mes vœux de bonheur qui siéent à cette période de Noël et de passage au nouvel an. Quand l’horreur s’est brutalement invitée en lieu et place du bonheur à Berlin où un camion conduit par un monstre a tué et blessé des hommes, des femmes et des enfants.
Comme aux précédents attentats, je suis anéanti, dépourvu de mots pour exprimer ce que je ressens, mélange de stupeur, d’incompréhension et de révolte.
Je partage ta peine Wolfgang, avec les allemands endeuillés, avec tous les hommes et toutes les femmes qui ont foi en l’humanité.
Les auteurs et les commanditaires de cet odieux attentat sont de lâches assassins. En abattant des vies innocentes, en semant la terreur, ils cherchent à détruire les libertés qui nous sont chères : liberté de circuler, de faire la fête, de nous aimer par-delà les frontières.
Je me souviens de cette équipe de basket-ball dans laquelle nous avons joué ensemble, toi Wolfgang l’allemand, à côté d’Hassan le marocain, Rudy l’italien, Nabil le Syrien, Zdenek le tchèque, tous les français Philippe, Richard, David, Pierre… et moi avec mes origines espagnoles.
Ce temps serait-il révolu ? Je ne veux pas le croire. Je crois que nous ne devons pas céder à la peur, aux tentations de haine, de division et de repli sur soi. Nous devons continuer à vivre une amitié qui traverse les frontières. Notre solidarité humaine est notre plus grande force pour vaincre l’obscurantisme.
Je sais que les fêtes de fin d’année vont être empreintes d’une grande tristesse pour toi et tes frères allemands. Je me recueille avec toi pour continuer à avancer sur le chemin de l’amitié, à la recherche d’une sagesse qui semble déserter notre monde.
Bien à toi et à tes proches
Francis
Publié le : Mercredi 21 décembre 2016
Catégories :
attentats de berlin
  • Articles précédents

Qui sommes-nous ?

De nombreux cogolinois et quelques représentants de communes voisines avaient rempli la salle de la Bastide Pisan pour assister à la naissance...

Nos statuts

Il a été créé une association dénommée Tous Pour Cogolin le 27 juin 2013 dont les statuts ont été déposés le 25 juillet 2013 à la sous-préfecture...

Nous rejoindre

Vous souhaitez nous rejoindre, rien de plus simple :
- Remplissez le formulaire ci-dessous
- Cliquez sur le bouton vert pour...