Les aboiements du chien de la brigade cynophile empêchent les habitants de dormir… pas les dealers.

Cela fait plusieurs nuits que les habitants des quartiers riverains du stade sont  empêchés de dormir par l’aboiement plaintif et continu d’un chien auquel répondent d’autres chiens des environs. Ce concert canin qui dure jusqu’à 5 heures du matin  exaspère les nombreux voisins dont certains partent à leur travail avec d’énormes cernes sous les yeux.

L’un des riverains s’est donc rendu dans les locaux de la police municipale, justement situés à côté du stade, pour signaler cette nuisance nocturne afin d’en identifier l’origine et la faire cesser. Le policier de service tout penaud lui a répondu qu’en fait c’était le chien de la brigade cynophile qui aboyait la nuit, sans doute parce qu’il n’était pas habitué à sa nouvelle résidence.

Espérons que son adaptation sera rapide avant que les Cogolinois cynophiles ne se transforment en mécontents « cynophobes ».   Car pour l’heure (nocturne), ce ne sont pas les trafiquants de drogue que ses aboiements empêchent de dormir, mais les paisibles habitants des quartiers proches du stade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.