UNE DERIVE INQUIETANTE DES FINANCES COMMUNALES – bulletin d’information n3

Dans son rapport définitif sur la gestion Lansade pour la seule année 2014, la Chambre Régionale des Comptes a relevé une dégradation de la capacité d’autofinancement due à l’augmentation des charges de personnel, une augmentation de l’encours de la dette liée à de nouveaux emprunts pour des projets non totalement définis…
Les années 2015 et 2016 ont dangereusement aggravé la situation, avec la poursuite de l’augmentation des dépenses de personnel – d’animation et de communication – un recours important aux emprunts et des recettes insuffisantes pour couvrir la totalité de leur remboursement.

Une épargne nette négative depuis deux ans

L’épargne brute mesure la différence entre les recettes et les dépenses réelles de fonctionnement. L’épargne nette mesure la différence entre l’épargne brute et le remboursement de la dette en capital. Cette épargne nette est négative depuis deux ans, ce qui signifie que la commune ne parvient plus à rembourser la dette avec son excédent réel de fonctionnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *