Hommage à la mémoire de Samuel Paty

PLACE PUBLIQUE s’associe aux hommages rendus à la mémoire de Samuel Paty, enseignant assassiné pour avoir accompli sa mission d’éducation.

Nous relayons le communiqué de presse de la Fondation du Camp des Milles qui appelle à renforcer notre détermination à vivre libres, égaux et fraternels. Nous vous invitons à activer les liens mentionnés à la fin du texte permettant d’accéder aux outils d’analyse développés par l’équipe de chercheurs pluridisciplinaires de cette Fondation qui tire les enseignements des génocides de notre histoire pour nous aider à comprendre les engrenages des peurs, des passions et des extrémismes identitaires religieux ou nationaliste qui peuvent conduire au pire. Ils donnent également des pistes de réflexion et d’action pour résister à ces engrenages. Engrenages qui avaient déjà été bien décrit au 12ième siècle par le philosophe musulman andalou Ibn Rochd de Cordoue quand il écrivait : « L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine et la haine conduit à la violence. Voilà l’équation ».

LA FRANCE VISEE AU CŒUR DE SES VALEURS

« Faire de chaque horreur un point d’appui pour réapprendre la démocratie et pour renforcer notre détermination à vivre libres, égaux et fraternels. » »

La Fondation du Camp des Milles-Mémoire et Education est horrifiée par la décapitation de l’enseignant de Conflans-St Honorine. Ses pensées vont d’abord à la famille et aux proches et aux élèves de la victime, ainsi qu’au corps enseignant et à l’ensemble de notre nation encore une fois atteinte au cœur de ses valeurs.

Depuis l’assassinat des militaires et des enfants juifs à Montauban et Toulouse en 2012, la liste des cibles symboliques s’est allongée : Charlie, l’Hyper casher, des policiers, le Bataclan, le 14 juillet à Nice, le père Hamel, le colonel Beltrame, la Préfecture de police de Paris… L’extrémisme islamiste vise nos Libertés et les valeurs fondamentales de la République, et doit être combattu par l’éducation, la prévention et la sanction comme toutes les idéologies extrémistes qui dans l’histoire ont menacé la démocratie.

Sa violence peut alimenter aujourd’hui encore l’engrenage historiquement connu des peurs, des passions et des extrémismes identitaires religieux ou nationalistes, déjà enclenché en France et très largement dans le monde.

A partir d’une analyse pluridisciplinaire des expériences tragiques de l’humanité, la Fondation du Camp des Milles propose un décryptage scientifique de cet engrenage qui peut détruire les libertés, la fraternité et la paix civile.

C’est la conscience de cet enjeu majeur qui a conduit notre peuple à se rassembler et a rejeter les amalgames après les terribles attentats de 2015.

Cette résilience démocratique a permis de faire reculer, après ces attentats, et deux années de suite, l’indice AARD d’analyse et d’alerte républicaine et démocratique développé par notre Fondation Il montrait pourtant une tendance à l’augmentation continue des risques pour notre démocratie depuis 1990.

Ce recul du danger nous rappelle l’utilité de nous mobiliser et de nous unir, chacun à sa place, contre les dérives extrémistes. Car l’histoire montre que chacun peut agir, chacun peut résister, chacun à sa manière face aux idéologies et aux minorités activistes qui menacent nos valeurs démocratiques.

De son côté, la Fondation du camp des Milles agit au quotidien vers tous les publics, par la transmission et l’éducation à la citoyenneté, contre le fléau de la radicalisation identitaire dont le camp des Milles montre jusqu’où il peut conduire et par quel processus. L’expansion d’une idéologie mortifère se combat d’abord par une éducation courageuse et tenace.

Faisons de chaque horreur un point d’appui pour réapprendre une démocratie qui n’est plus connue ni reconnue par tous et pour renforcer notre détermination à vivre libres, égaux et fraternels.

Une initiative forte sera proposée à la rentrée par la Fondation du Camp des Milles à la communauté enseignante douloureusement frappée.

Lors d’une cérémonie au Camp des Milles, Denise Toros Marter soulignait récemment avec force « Apprenez à vos fils ce qu’est la tolérance, afin que l’Autre aussi jouisse de sa vie ». Aujourd’hui, l’exhortation de l’ancienne déportée à Auschwitz prend tout son sens.

La Fondation rappelle qu’elle met à disposition de certains de ses outils d’analyse, en accès libre :

Un schéma interactif pour comprendre les engrenages vers le pire

Un Petit Manuel de survie démocratique

Notre Indice d’analyse et d’alerte républicaine et démocratique (AARD), outil précieux pour mesurer les risques que court notre démocratie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.