Dernier Conseil Municipal APRES CAMEMBER, VOICI GRIBOUILLE

Après Camember(le sapeur), puisqu’il emprunte pour rembourser d’autres emprunts, voici GRIBOUILLE puisque le maire de Cogolin prend des décisions qui vont le conduire au contraire de ce qu’il souhaite tout comme gribouille qui se jette à l’eau pour ne pas se mouiller ! Explication : le maire de Cogolin a décidé, tout seul et sans le mettre en concurrence avec d’autres spécialistes, de choisir un cabinet dit de conseil pour « optimiser la taxe sur les surfaces commerciales ».

Cela n’est déjà pas très bien, mais voilà qu’il a décidé de signer une convention avec un cabinet déjà condamné par deux juridictions administratives pour avoir conseillé des collectivités à ne pas respecter les conditions du code des marchés publics et sans que le prix global de la prestation attendue ne soit connu.

Qui achèterait un produit sans en connaître le prix ? Qui, affirmant prendre une bonne décision, aggraverait en fait la situation financière de sa commune ? GRIBOUILLE! Le maire de Cogolin !

Place Publique et les Cogolinois ne veulent pas que leur maire prenne de telles références…d’enfantillages. Comme tout ne finit pas par des chansons et puisqu’il s’agit d’une décision qui repose sur une illégalité, Place Publique l’a portée à la connaissance des autorités responsables du contrôle (1). Tout ceci n’est pas un conte pour enfants mais la mise en œuvre des mauvais comptes du Maire de Cogolin.

(1) La lettre adressée par Place Publique au contrôle de légalité est jointe en annexe

Images et Pdf complémentaires :
– lettre_au_prefet_6.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *