BILLETS D’HUMOUR A LA MANIERE DE… MARC ETIENNE LANSADE

La presse s’en est largement fait écho, le maire de Cogolin paye pour faire de l’humour sur son compte Twitter. Au cas où il manquerait d’inspiration, nous lui offrons gratuitement ces quelques billets et il peut compter sur nous pour lui en fournir de nouveaux.

*****

ATTRIBUTION DU LOT N° 2 DE LA PLAGE DE COGOLIN
Lors du dernier conseil municipal, le maire a fait approuver l’attribution du lot de plage n°2 à madame Guillemard alors que, comme le faisait justement remarquer le leader de l’opposition, ni ses références professionnelles ni ses garanties financières ne figuraient dans son dossier de candidature. Qu’à cela ne tienne, monsieur Lansade peut se porter personnellement garant de l’heureuse élue, lui qui mange régulièrement au restaurant qu’elle dirige sur la plage de Ramatuelle.

*****

LE BANQUIER-URBANISTE DE LEVALLOIS CONTREDIT LE MAIRE SUR LE POGNON
C’est à Levallois, où il travaillait dans l’immobilier avant de devenir maire, que Marc Etienne Lansade a rencontré Jean-Marc Smadja, cousin d’Isabelle Balkany, banquier et ancien directeur de la société d’économie mixte qui a bétonné Levallois. On comprend mieux pourquoi le deuxième est devenu le conseiller spécial du premier pour les grands projets d’urbanisme de Cogolin, même si pendant de longs mois monsieur Smadja a travaillé sans aucun contrat, donc aucun droit ni titre pour agir au nom de la commune.
Pour se justifier, il a déclaré devant le conseil municipal : « Je ne fais pas cela pour le pognon, mais parce que Lansade est mon ami ».
Or, pour justifier à son tour la nomination de Smadja, le maire a déclaré à la presse : « je l’ai choisi parce que j’avais besoin de quelqu’un qui sache faire du pognon ».
Qui faut-il croire ? Qui est le menteur ?

*****

LE MAIRE DÉCRÈTE QU’UN TERRAIN INONDABLE NE L’EST PAS
Marc Etienne Lansade l’affirme catégoriquement, le terrain de 13 hectares sur lequel il veut construire 80.000 m2 de plancher n’est pas inondable. Responsable des rivières à la communauté de communes, il devrait pourtant savoir que le classement de ce terrain en zone bleue du PPRI (1) l’expose à un risque d’inondation, fut-il modéré. Mais au diable l’aléa, avec le FN il n’y a que des certitudes. Après les flux migratoires, il veut nous faire croire qu’il est un rempart infranchissable contre les flux hydrauliques. Encore une digue de mensonges qui ne va pas tarder à s’effondrer !
(1) Plan de Prévention du Risque d’Inondation

*****


M. LANSADE RENONCE AU DON ILLÉGAL DE MATÉRIEL NAUTIQUE A DEUX DE SES EMPLOYÉS
Le maire mènerait-il son personnel en bateau ?

*****

LE MAIRE FERME UNE RUE POUR ÉVINCER DES COMMERÇANTS MAGHRÉBINS DU MARCHÉ
On s’étonne qu’il ne l’ait pas baptisée du nom de son nationaliste préféré Barrès. Barrée aux maghrébins bien sûr.

*****

CRISE D’IDENTITAIRE DANS LA COMMUNICATION MUNICIPALE
Choisi par le maire pour son appartenance au groupe extrémiste « génération identitaire », Lucien Langella aura fait un bref passage au service communication de la ville. On ne savait rien du contrat qui le liait à la commune et on en sait encore moins sur les raisons de son départ précipité. Sa mise en examen en serait-elle la cause ?

*****

LE PASSAGE ÉCLAIR DE STREAM ON FIRE
Encore plus courte aura été la prestation de la société d’événementiel « Stream on Fire » qui n’aura filmé qu’un seul conseil municipal avant de retourner dans le QG du micro parti de Marine Le Pen « Jeanne ». Serait-ce parce que ce dernier est visé par une information judicaire élargie à des soupçons de « blanchiment d’argent en bande organisée » ? Ou bien parce que Fréderic Chatillon, rouage essentiel de l’équipe de Marine et associé de « Stream on Fire », a été mis en examen ?

*****

QUAND UNE ÉCOLE NE LUI PLAIT PAS, LANSADE LA DÉMOLÎT
Après avoir montré du doigt « les mauvaises écoles » qui n’avaient pas obtempéré à son ordre, ou celui de son directeur de cabinet, de modifier leur règlement intérieur dans le sens qu’il souhaitait, le maire n’y va pas par quatre chemins et annonce qu’il va démolir l’école Chabaud. Décidément, il ne fait pas bon ne pas être dans la ligne idéologique de son parti !
Publié le : Mardi 3 mars 2015
Catégories :
humour

Commentaire ?

 
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires