Plus de dictionnaires pour les élèves de CM2 : Le Front national cogolinois n’aime pas le Français

L’adjointe FN aux écoles, madame Fiandino, vient de l’annoncer aux enseignants : la municipalité n’offrira plus de dictionnaires aux élèves de CM2 qui rentrent en sixième. Par souci d’économie parait-il ? Alors que dans le même temps on s’augmente les indemnités d’adjoint, on recrute à tour de bras de nouveaux policiers municipaux à qui on réévalue les primes, on envisage d’installer 40 nouvelles caméras de vidéo-surveillance sans en connaitre l’efficacité réelle !

En compensation, l’adjointe a annoncé que les élèves concernés bénéficieraient  d’un  accès gratuit à la médiathèque. Une enseignante lui a fait remarquer que cet accès était déjà gratuit jusqu’à l’âge de 17 ans. Quelque peu décontenancée, madame Fiandino s’est ravisée en proposant de leur offrir des clés USB… vides ! Vide comme le sens de ce cadeau, surtout pour les familles qui ne disposent pas d’ordinateur. Alors qu’un dictionnaire que l’on a dans sa maison, que l’on peut aller consulter chaque fois que cela est nécessaire pour y trouver une information beaucoup mieux sécurisée que celles que l’on rencontre parfois sur internet, est le compagnon incontournable de l’éducation des enfants, mais aussi des parents tout au long de la vie.

A propos de dictionnaire, il faudrait en offrir un au premier adjoint monsieur Masson. Cela lui serait beaucoup plus utile qu’une clé USB vide pour corriger ses fautes d’expression dans le tout nouveau bulletin municipal « Le Cogolinois Rapetissé ». Il y écrit notamment qu’il a su résister à la tentation « d’intenter à sa vie » suite aux affirmations mensongères et diffamantes de certains journaux à son endroit. Qu’attend-il pour « attenter un procès » aux dits journaux, comme il l’avait solennellement annoncé lors du premier conseil municipal. Un dictionnaire lui aurait également permis d’apprendre que le mot « amours » se décline au féminin quand il est pluriel. Il est vrai que ce n’est pas le mot le plus utilisé par son parti qui lui préfère celui de « haine ».

Notes de Lecture :
– Le petit Impertinent de Septembre 2014 contient la réponse du maire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *