Marc Etienne Lansade jette la communauté de communes et son personnel à la poubelle

On savait que l’une des compétences transférées à la communauté de communes était celle des ordures ménagères. Mais on n’aurait jamais imaginé qu’un maire, en l’occurrence celui de Cogolin, s’en saisisse pour jeter sans ménagement cet établissement à la poubelle.

Pour ceux qui s’étaient intéressés à sa campagne, cela n’est pas une véritable surprise, puisque Marc Etienne Lansade avait annoncé son opposition à l’intercommunalité. Il l’a clairement confirmé lors du conseil municipal du 30 octobre dernier en déclarant que « si l’on voulait avancer, il valait mieux passer à côté (de la communauté de communes – NDLR) »

Il persiste et signe dans son dernier bulletin municipal en écrivant : « Vous connaissez mon hostilité à la communauté de communes qui ne sert à rien d’autre qu’à coûter de l’argent aux contribuables et de permettre aux élus de ne plus avoir à répondre de leurs dépenses municipales ». Peut-être est-il utile de lui rappeler qu’elle sert au minimum à lui verser une indemnité de vice-président. Pour être cohérent et aller jusqu’au bout de son affirmation, nous l’invitons à renoncer à ses indemnités. Cela permettra à la communauté de communes d’économiser une dépense inutile.

Sans faire le moindre tri, il n’hésite pas à mettre dans le même sac poubelle le personnel de l’établissement intercommunal : « En réalité, la communauté de communes ne préoccupe pas véritablement ces derniers (les élus – ndlr), si ce n’est pour accueillir en son sein les fonctionnaires jugés indésirables par les municipalités » affirme-t-il toujours dans la même revue municipale. Son propos viserait-il son « adjoint à l’inculture », ancien employé municipal transféré à la communauté de communes… au service des ordures ? On n’ose pas le croire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *