L’EXPOSITION « LE F.N. AU BOUT DU CRAYON » LA COORDINATION NATIONALE DES COLLECTIFS CITOYENS S’ENGAGE AU CÔTÉ DU CRAYON

lexposition-le-f-n-au-bout-du-crayon-la-coordination-nationale-des-collectifs-citoyens-sengage-au-cote-du-crayon
Plusieurs comités de vigilance nés dans les villes raflées par le parti de Marine Le Pen se sont associés au Crayon pour son projet d’exposition itinérante « Le F.N. au bout du crayon : Caricatures, dessins de presse et liberté d’expression* ». Francis José-Maria, président de Place Publique de Cogolin, l’une de ces associations citoyennes, nous livre les motivations de leur décision.

- Le Crayon : L’association citoyenne Place Publique de Cogolin que tu présides ainsi que plusieurs autres collectifs, Le Rassemblement Citoyen de Beaucaire, le Forum Républicain de Fréjus, l’Université Populaire (L’UPOP) de la Fensch à Hayange, le CRIC – Levier d’Actions Citoyennes de Mantes La Ville) affiliés à La Coordination Nationale des Collectifs Citoyens se sont associés au Crayon pour son projet d’exposition itinérante « Le F.N. au bout du crayon : Caricatures, dessins de presse et liberté d’expression »*, quelles sont les raisons qui ont motivé votre décision ?

- Francis José-Maria : On assiste dans toutes les communes F.N. à une remise en cause inquiétante de la liberté d’expression des associations, des commerçants, des écoles, des collectifs citoyens, des oppositions politiques, de la presse… L’expo du Crayon est pour nous un moyen de reconquérir un espace de liberté que le F.N. cherche à étouffer dans les communes, comme il le ferait dans le pays s’il y prenait le pouvoir.

- Le Crayon : Que redouterais-tu le plus dans le cas d’une victoire de Marine Le Pen aux prochaines élections présidentielles ?

- Francis José-Maria : La remise en cause de toutes ces libertés, bien sûr[...]


La suite de la longue interview en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.lecrayon.net/Le-blog/Actualite/L-EXPOSITION-LE-F.N.-AU-BOUT-DU-CRAYON-LA-COORDINATION-NATIONALE-DES-COLLECTIFS-CITOYENS-S-ENGAGE-AU-COTE-DU-CRAYON
Publié le : Mercredi 18 janvier 2017

Commentaire ?

 
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires