Assemblée générale de Place Publique le 30 septembre

Cela fait maintenant un peu plus de deux ans que l’association Place Publique vous tient informé(e) de ses activités dans le domaine de la vigilance et de l’animation citoyennes. Deux ans qu’elle dénonce les dérives de cet étrange équipage municipal : un policier municipal révoqué comme premier adjoint, un banquier qui a travaillé pour Patrick Balkany comme conseiller en urbanisme, une intime de Marion Maréchal Le Pen à la communication, un directeur de cabinet au passé sulfureux, avec à leur tête un ancien professionnel de l’immobilier de Levallois Perret.

Deux ans aussi que Place Publique propose des animations avec la conviction que la rencontre et le dialogue sont les seuls moyens de retisser les liens que la municipalité actuelle est en train de détricoter entre les Cogolinois.

A côté des paroles et des actes discriminatoires à l’égard d’une partie de la population, le maire entraine Cogolin dans une spirale financière dangereuse qui se traduit par une augmentation considérable des dépenses pour financer sa politique spectacle (personnel, animations, communications), une baisse des aides aux écoles, aux associations et à l’aide sociale, une baisse inquiétante de la capacité d’autofinancement du budget qui ne lui permet plus de rembourser la dette, un recours massif à l’emprunt alors qu’aucun projet d’investissement important n’a encore vu le jour.

Pour essayer de sauver les meubles et d’équilibrer son budget, il anticipe la fin de la concession du port des Marines dans une précipitation qui risque de compromettre ses espoirs de rentrées financières. L’autre manne espérée de projets immobiliers sur le terrain du Yotel semble s’enliser dans les marécages du risque d’inondation. En l’absence de recettes nouvelles, le maire envisage de vendre ou louer des biens de la commune à des intérêts privés : l’ancienne maison de retraite, le stade, la demeure-musée Sellier…

Il est urgent de faire cesser ce processus de dégradation du lien social, des finances et du patrimoine communal. Notre action passée a montré que nous pouvions faire obstacle à des projets contraires à l’intérêt général : parking Barrès, démolition de l’école Chabaud, déménagement de la médiathèque, sommes indument réclamées aux familles pour le centre aéré, parking semi-enterré du centre-ville, Société Publique Locale avec Fréjus, gestion privée de la base nautique municipale…

Nous devons poursuivre et renforcer notre action aujourd’hui ! Pour cela nous vous invitons à soutenir et à rejoindre notre rassemblement de citoyens déterminés à défendre les valeurs républicaines qui les unissent, dans le respect de leurs différences.

COGOLIN A BESOIN DE VOUS !REJOIGNEZ-NOUS!
PARTICIPEZ A L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE PLACE PUBLIQUE
QUI SE TIENDRA LE VENDREDI 30 SEPTEMBRE 2016 A 18H00 A LA BASTIDE PISAN DE COGOLIN

Images et Pdf complémentaires :
– diaporama-2ans-pdf.20160921.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *