AFFICHAGE SAUVAGE : MAIS QUE FAIT LA POLICE ?

affichage-sauvage-mais-que-fait-la-police-
Depuis l’élection de la municipalité Front National à Cogolin, les murs de la ville se sont transformés en panneaux d’affichage de la propagande du clan Le Pen qui tient lieu de parti politique au Maire.
A l’approche des élections régionales, les colleurs du FN ont redoublé de zèle. Les affiches du couple Le Pen-Lansade s’étalent dans tous les coins et recoins de Cogolin, en dehors des panneaux d’affichage officiels et d’expression libre, ce qui est strictement interdit par le code électoral et le code de l’environnement
Cette manière que Marc Etienne Lansade a de ne pas respecter les lois de la République n’est pas nouvelle. Souvenons-nous du stationnement de sa Porsche sur un emplacement interdit passible de fourrière. La police municipale, dont l’effectif a pourtant été doublé à grands frais, avait fermé les yeux sur cette infraction comme elle les ferme aujourd’hui sur les nouvelles commises en matière d’affichage.
Marc Etienne Lansade qui, à l’unisson des Le Pen, proclame qu’il a « la tête haute et les mains propres » est bel et bien pris les mains dans le pot de colle. Va-t-il pour autant mettre réellement en pratique sa pompeuse déclaration ? Pour cela, le Maire et officier de police qu’il est devrait faire procéder à l’enlèvement des affiches aux frais du candidat aux élections régionales, qu’il est aussi, et lui infliger les amendes correspondantes. Cela serait cocasse, mais cela n’arrivera pas, car Marc Etienne Lansade a autant de mépris pour la loi que pour le respect de la parole.
Publié le : Dimanche 29 novembre 2015
Catégories :
elections régionales

Commentaire ?

 
Les champs marqués d'une (*) sont obligatoires